De bonnes raisons de découvrir Kernascléden

église Notre-Dame de Kernascléden © A. Le Moel

On ne peut traverser le bourg de Kernascléden sans remarquer la beauté de l’église Notre-Dame. Cette « Reine des chapelles bretonnes », référence de l’architecture gothique flamboyante, possède toutes les richesses de cette époque. Mais, elle recèle également un autre « trésor ». Une colonie de chauve-souris a élu domicile dans son clocher ! La Maison de la chauve-souris, située juste à côté, ne doit donc rien au hasard.

Enfer et danse macabre

Un joyau architectural du 15ème s vous accueille en arrivant à Kernascléden !  Gargouilles, pinacles à fleurons et balustres, telle une dentelle de pierre, vous éblouiront dès le premier coup d’œil que vous jetterez à l’église Notre-Dame dite si joliment aux « 1000 clochetons ».

Pourtant, il faut pousser les portes de cet édifice d’envergure pour découvrir que le plus exceptionnel se cache à l’intérieur : des peintures murales somptueuses retraçant la vie publique de Jésus et de la Vierge Marie voisinent avec des anges musiciens qui ont fait l’admiration du peintre Maurice Denis. Mais, surtout, on retrouve une représentation de l’enfer et une danse macabre, thème très prisé au 15ème s, qui nous rappelle que riche ou pauvre, nous sommes tous égaux à l’heure du jugement dernier. Il ne subsiste actuellement que deux exemples de danse macabre en Bretagne !

Une jolie légende relie cette église à la chapelle Saint-Fiacre du Faouët. Elle raconte que les outils manquant aux nombreux ouvriers présents lors de la construction de ces deux édifices, les anges qui veillaient au bon déroulement des travaux imaginèrent qu’un groupe pourrait travailler pendant que l’autre se reposerait. Aussi, ils transportèrent les outils par voie céleste d’un chantier à l’autre.

Un écomusée unique en France

C’est une visite passionnante pour apprendre, comprendre et s’amuser qui vous est proposée à la Maison de la chauve-souris. Vous testerez les oreilles géantes, vous observerez en direct la vie des Grands Rinolophes par l’intermédiaire de caméras pilotables à distance, et bien plus encore. Muni d’une lampe torche, on peut même jouer les apprentis chiroptérologues et partir à la recherche des chauve-souris grâce au jeu de recherche aménagé dans le grenier reconstitué ! Avec cette scénographie moderne et insolite adaptée à toute la famille, si ce petit mammifère vous effraie en entrant, parions qu’il vous apparaîtra bien plus sympathique en sortant !

© maison de la Chauve souris - Kernascleden
© maison de la Chauve souris – Kernascleden

Des chauve-souris en milieu naturel

Chaque été, les curieux peuvent vivre une expérience inhabituelle lors des nuits de la chauve-souris.

Le rendez-vous est donné à la Maison de la chauve-souris où la soirée débute par une visite libre du musée. C’est instructif et ludique à la fois, adapté à tous les âges.

Puis, à la tombée de la nuit, accompagné d’un guide, on attend patiemment devant l’église et… les voilà qui arrivent, les stars de la soirée, celles qu’on adore ou qu’on craint mais qui ne laissent personne indifférent : les chauve-souris ! Elles filent en direction du Scorff pour aller chasser. En voiture, on se rend au bord de la rivière. Lampes torches et détecteurs à ultrasons permettent d’assister à un fabuleux ballet sur l’eau. On les regarderait se nourrir pendant des heures. Leur vitesse ne laisse aucune chance aux insectes ! Après cette soirée magique, vous connaîtrez tout du monde mystérieux des Demoiselles de la Nuit…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.