Idée balade : Découverte de l’histoire locale à Muzillac

Muzillac © A. Lamoureux

Ce circuit de deux heures permet de découvrir le patrimoine Muzillacais et ses richesses naturelles. Il débute dans le centre de Muzillac, traverse l’ancien quartier de Bourg-Pôl puis rejoint l’ancien moulin et le site naturel de l’étang de Pen-Mur.

En 1678, le comte de Rochefort fonde le Couvent des Ursulines pour l’éducation des jeunes filles. Outre le cloître, la chapelle et le cimetière, il se composait d’une boulangerie, d’un pensionnat et d’un vivier réserve de poissons. Aujourd’hui restauré, les visiteurs le découvrent à l’arrière de la mairie dans l’enclos des Ursulines.

A la découverte de Pen Mur, son étang, son moulin et son bois

En traversant le lieu-dit Bourg-Pôl, les promeneurs croisent les quelques éléments subsistant de l’église détruite au début du 20e siècle. De ses vestiges, demeurent le portail occidental roman et une chapelle. La balade se poursuit dans les jardins à 36m de hauteur où une table d’orientation permet de mieux comprendre le panorama qui se dévoile jusqu’à l’océan. Ce quartier conserve également de nombreuses maisons de granit des 17e et 18e siècles.

En passant par Le Minglio, voici le site de Pen Mur. Du sommet de la colline, la vue offre un paysage de bocage et de végétation typique des terres acides : ajoncs, genêts, bruyères,… En face, sur un éperon rocheux, domine une gentilhommière de 1858, emplacement du premier château féodal portant le nom des seigneurs de Penmeur ou Penmur. En contrebas sur la rivière Saint-Eloi se trouvent l’étang et le moulin, propriété des moines de l’Abbaye de Prières au 15e siècle. Le parking est le point de départ de plusieurs boucles de randonnées.

Retour vers Muzillac à travers vallée et rivière…

Après le bois de Pen Mur, retour vers Muzillac en passant par la Vallée de Pénesclus et la rivière de Saint-Eloi.

En traversant la place du marché, voici la place Saint-Julien où deux bâtisses remarquables abritent l’Office de Tourisme et la salle d’exposition Adélaïde. En 1837, il n’y avait qu’un seul lieu de culte à Muzillac, l’église de Bourg-Pôl, dont il ne reste que les vestiges. Située dans le haut de la ville, son accès était plus difficile. On construira alors son annexe, la salle Adelaïde, financée par la princesse du même nom, sœur de Philippe d’Orléans. Votre promenade s’achève dans le jardin du Vieux Couvent, aujourd’hui centre culturel, où subsistent encore les arcades du cloître.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.