Une sortie en famille : balade en kayak sur la rivière de Crac’h

Port de La Trinité-sur-Mer, ponton © S.Bourcier

Lors d’une belle journée ensoleillée, nous prenons rendez-vous avec la nature. Pas une minute à perdre, tout le monde en voiture, destination : la Trinité-sur-Mer !

Port de la Trinité-Sur-Mer © S. Bourcier
Port de la Trinité-Sur-Mer © S. Bourcier

Après un pique-nique sur le port, avalé avec appétit, nous prenons la direction du ponton. Il est 14h, et Julien – de chez Nautic Sport – nous attend à proximité de nos embarcations du jour : 3 kayaks biplace. Si l’excitation est à son comble chez les enfants, il nous faut pour le moment rester concentrer sur les règles de sécurité et de circulation. Chacun s’équipe d’un gilet de sauvetage, ajuste lunettes et casquette et, un petit numéro d’équilibriste plus tard, nous sommes assis dans nos kayaks, les enfants à l’avant, les adultes à l’arrière. Le temps de prendre nos repères et les premiers coups de pagaie donnent le rythme de la balade.

Après s’être faufilés entre les voiliers qui jalonnent les quais, nous passons sous le majestueux pont de Kerisper et remontons à présent le courant de la rivière de Crac’h. C’est parti pour un après-midi au fil de l’eau. Nous suivons les méandres de la rivière, avec bonheur et stupéfaction. Tout est si calme, reposant…

A l’abri du bruit, des gens et du vent, nous découvrons de nouveaux paysages et savourons cet instant en famille.

La Trinité-sur-Mer, vue du ciel © S.Bourcier
La Trinité-sur-Mer, vue du ciel © S.Bourcier

Tiens, un goéland pique une tête et ressort triomphant. Au fait, ça mange quoi un goéland ? Chacun y va de son hypothèse jusqu’à ce que la réponse nous saute aux yeux : une petite bande de poissons se glisse à flanc de kayak et les plus hardis s’enorgueillissent de sauts périlleux. Ouah !! La course est engagée… mais la nature reprend ses droits et nous sommes vite semés.

© CDT56 – DS

Que d’effort ! Il est temps de faire une pause… ça, c’était sans compter l’énergie débordante du benjamin de la famille. D’un coup de rame, il prend un malin plaisir à éclabousser sa sœur qui n’a pas l’intention de se laisser faire. Quelques allers-retours d’eau salée plus tard, et de nombreux éclats de rire, plus tard et nous finissons tous bien mouillés ! En cette journée très ensoleillée, un petit rafraîchissement n’est pas déplaisant !

En guise de retour au calme, nous décidons de nous laisser porter par le courant, et admirons paisiblement les chantiers ostréicoles.

La marée est haute, nous pouvons même circuler au-dessus des parcs à huîtres.

Au fil de notre balade, nous découvrons une rivière généreuse, où faune et flore se développent aisément, loin de l’agitation de la ville qu’il va pourtant nous falloir retrouver. Le retour au port s’annonce déjà.

Cette sortie dense, et un tantinet physique, nous aura permis de prendre le temps de découvrir (ou redécouvrir) une nature préservée et accessible pour qui souhaite l’approcher en douceur… Avis aux amateurs…

Alors, kayak de mer ou en rivière ? Avez-vous déjà testé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.